Archive for mars, 2009

ENDORMI (CAMELEON)

jeudi, mars 26th, 2009

z15.JPG

Endormi ici, caméléon ailleurs …

z16.JPG

il n’a pas voulu venir de l’autre côté du grillage pour une belle photo.

 

Pour en savoir plus sur le caméléon, voici un article écrit  par mon amie et cousine par alliance, Chantal L., que je remercie pour sa contribution. 

 

Le caméléon sous toutes ses coutures

On se demande parfois, est-ce que le caméléon est un dragon ou un dinosaure ? Lorsqu’on l’observe, on peut se poser la question, pourtant il ne crache pas du feu !  Pourtant, sa « tête casquée », sa peau à écailles et sa crête dentelée sur le dos lui donnent l’apparence d’une bête mythique
A moins qu’il ne soit le descendant des dinosaures ! Comme tous les reptiles, le caméléon est forcément un lointain cousin de ces géants préhistoriques. Très lointains, faudrait-il ajouter, car ces petites bêtes d’aujourd’hui ne dépassent guère 70 cm de long. Il appartient à l’immense famille des reptiles : plus de 6000 espèces !comme les serpents, les crocodiles, les tortues et bien sûr les lézards, groupe dont fait partie le caméléon.
Si la plupart des lézards que l’on connaît perdent leur queue quand on la tire dessus, ce n’est pas le cas du caméléon (l’endormi). Au contraire sa queue, un attribut caractéristique est bien « solide ».
Souple, elle s’accroche aux branches et sert de cinquième patte au caméléon. Au repos, la queue s’enroule parfaitement sur elle-même.
Quant aux quatre membres du reptile, longs et grêles, ils se terminent par de petites griffes. Le bout des pattes ressemble à des moufles puisqu’il ne semble y avoir que deux « doigts ». En réalité il en a cinq. Trois réunis d’un côté deux de l’autre. Ceux-ci agissent comme une véritable pince, qui permet au caméléon de s’accrocher à la moindre brindille et de faire des « acrobaties »dans les arbres et les buissons.
Queue et « pattes à pinces » doivent sûrement leur perfection au milieu où évoluent les caméléons.

 

 

leon2.jpg

Photo Chantal L. – TAMPON 2005

 

 

Ces lézards arboricoles ont su à merveille développer leur technique de déplacement dans les arbres. Par contre au sol, leur démarche maladroite devient comique. Le caméléon ne rampe pas mais marche en levant haut ses maigres pattes.

Son corps est maigre également, il est aplati vu de face. Par contre de profil, le tronc semble plus large et haut en partie à cause de sa crête dentelée qui le surmonte généralement. Pour couronner le tout comme je vous le disais, la tête porte un « casque à pointe » plus ou moins grand selon les caméléons, surtout présent chez les mâles. D’après des spécialistes, ce casque servirait à la fois à recueillir la rosée du matin afin de réhydrater le corps et à réguler la température de celui-ci.

Sous le casque se trouvent deux yeux globuleux. En fait, ce sont surtout les paupières qui forment comme un volcan très en relief. Au milieu un trou s’ouvre sur un petit œil noir. Les deux yeux, indépendants permettent au caméléon de regarder devant et derrière en même temps !! Il louche donc naturellement !! Cette faculté le transforme en chasseur redoutable.

Ce lézard friand d’insectes peut les repérer au moindre mouvement et évaluer exactement la distance qui le sépare de sa proie. Bien accroché à sa branche, d’une détente extrême, il lance sa langue en avant comme un ressort. La langue du caméléon mesure la longueur de son corps. Repliée dans sa bouche, elle se déplie brusquement et atteint toujours sa cible. Enduite d’une salive visqueuse, la langue emprisonne l’insecte et revient dans sa bouche.

 

 

leon1.jpg 

Photo Chantal L. – TAMPON 2005

 

 

Plus qu’à sa curieuse langue, le caméléon doit sa célébrité à son extraordinaire faculté de changer de couleur. La plupart arborent en général une peau teintée de brun et de vert jaune. Mais elle peut devenir noire, bleu vert, voire rouge orangé !! Cet étonnant changement provient de sa composition. Ses nombreuses couches (épiderme, derme etc…) contiennent des cellules riches en pigments de teintes diverses.

Selon la lumière et l’action du système nerveux du caméléon, une teinte prendra le pas sur l’autre.

Contrairement à l’opinion couramment répandue, le caméléon ne change pas de couleur selon son milieu, certes il se camoufle parfaitement dans les arbres avec sa robe naturelle plutôt verte. Mais le changement de couleur est du à son état émotionnel ! Peur ou agressivité, modifient l’aspect de cet étonnant lézard. Ainsi, le caméléon devient noir ou bleu de colère.

Cet animal exclusivement solitaire réagit agressivement lorsqu’il en rencontre un autre. Lors de la période des amours, les mâles s’affrontent pour avoir les faveurs d’une femelle. Lorsque la femelle une fois fécondée se gonfle d’œufs, elle aussi le montre avec une robe sombre tachetée de points jaunes. Elle va alors creuser la terre pour y déposer ses dizaines d’œufs. Ceux-ci, selon la température du sol, mettront 4 à 10 mois pour éclore !!

L’étude scientifique de ces caméléons justifie qu’on en prélève dans la nature mais cela ne doit pas devenir un commerce destiné à contenter les personnes en mal d’exotisme.

 

Chantal

 

Sources :

Veillées des Chaumières

Encyclopédie Axis

 

 

 

leon3.jpg

Photo Chantal L. – TAMPON 2005

Les photos faites par Chantal au Tampon en 2005 montrent un endormi changeant de peau, on peut suivre l’évolution de cette opération au fil des photos.

 

 

19 mars 1946 : la Réunion, département français

mercredi, mars 18th, 2009

Loi n° 46-451 du 19 mars 1946 
tendant au classement comme départements français de la Guadeloupe, de la Martinique,
de la Réunion et de la Guyane française
version publiée au Journal Officiel du 20 mars 1946

Article 1er

Les colonies de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Réunion et la Guyane française sont érigées en départements français.

Article 2

Les lois et décrets actuellement en vigueur dans la France métropolitaine et qui ne sont pas encore appliqués à ces colonies feront, avant le 1er janvier 1947, l’objet de décrets d’application à ces nouveaux départements.

Article 3

Dès la promulgation de la présente loi, les lois nouvelles applicables à la métropole le seront dans ces départements, sur mention expresse insérée aux textes.

La présente loi, délibérée et adoptée par l’Assemblée nationale constituante, sera exécutée comme loi de l’État.
 

 Par le président du Gouvernement provisoire de la République :
FÉLIX GOUIN

Le ministre de la France d’outre-mer,
MARIUS MOUTET

Le ministre de l’intérieur,
ANDRÉ LE TROQUER

 

Pour en savoir plus sur la loi du 19 mars 1946 :

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/depts-outre-mer.asp

Origine du nom : FONTAINE/Réunion

mercredi, mars 18th, 2009

z1.JPG

 Plaque sur un immeuble situé à Saint-Denis, rue des Moulins

 

Les descendants de Jacques FONTAINE  ont une association :

Association : BOURBON 1ers FRANÇAIS DESCENDANTS DE JACQUES FONTAINE 1665.
No de parution : 20060010
Département (Région) : Réunion (Outre-Mer)

Lieu parution : Déclaration à la préfecture de la Réunion.
Type d’annonce : ASSOCIATION/CREATION

Déclaration à la préfecture de la Réunion. BOURBON 1ers FRANÇAIS DESCENDANTS DE JACQUES FONTAINE 1665. Objet : regrouper tous les descendants de Jacques Fontaine recrutés par Colbert pour installer la compagnie des Indes orientales en 1665 à Bourbon. Siège social : porte 1, résidence de la Préfecture, 2, rue Lucien-Gasparin, 97400 Saint-Denis. Date de la déclaration : 15 février 2006.

 

A lire, pour en savoir plus sur la descendance de Jacques FONTAINE :

 

Deux siècles et demi de l’histoire d’une famille réunionnaise 1665-1915 :

Volume 1, Jacques et Gilles Fontaine, les aventuriers 1664-1729

 

Deux siècles et demi de l’histoire d’une famille réunionnaise 1665-1915 :

Volume 2, L’aventure du sucre ou la volonté d’émergence 1730-1915 

 

Parmi les descendants de Jacques FONTAINE, les plus chers à mon coeur sont mon mari et nos enfants.

 

 

 

 

Adieu la « Jeanne »

lundi, mars 16th, 2009

adieu-la-jeanne.JPG

 Dernier virage devant le Barachois ce matin.

Nous ne la verrons plus.

Adieu la « Jeanne »

adieu-la-jeanne-2.JPG

La « Jeanne »au large de Gillot

La « Jeanne d’Arc » à la Réunion

vendredi, mars 13th, 2009

z10.JPG

 Le porte-hélicoptères, la « Jeanne d’Arc », fait  escale à la Réunion pour la dernière fois.

Comme à chacune de ses visites, les Réunionnais seront nombreux à faire la queue des heures sous le soleil pour monter à bord  du navire école samedi et dimanche.

z9.JPG

z8.JPG

La « Jeanne » à quai, vendredi 13 mars 2009 (Photos Géraldine C.)

Pour en savoir plus sur la « Jeanne » :

http://www.netmarine.net/g/bat/jeanne/index.htm

et la vie continue…

mercredi, mars 11th, 2009

Après une chaude nuit, la vie continue.

Quelques forains, peu nombreux, n’ont pas monté leur étal ce matin au marché du Chaudron mais les clients sont venus comme d’habitude.

z6.JPG

Marché forain au Chaudron ce matin (Photo Géraldine C.)

 

Le magasin Score rouvrira demain après réparation de son rideau métallique.

 

z71.JPG

Réparation du rideau du Score ce matin (Photo Géraldine C.)

 et le calme semble être revenu ce soir.

 

Evènements du 10 mars 2009

mercredi, mars 11th, 2009

Nuit chaude au Chaudron suite à la manifestation sur le Barachois organisée par le COSPAR.

Nous avons entendu les tirs et senti l’odeur du plastique des poubelles incendiées jusque tard dans la nuit.

L’histoire se répète encore une fois, nous nous rappelons des évènements de 1991.

z5.JPG

Poubelle incendiée au Chaudron (Photo Géraldine C. )

 

Pour en savoir plus sur les événements du Chaudron :

http://reunion.rfo.fr/infos/actualites/emeutesau-marche-forain-du-chaudron-on-ne-veut-plus-de-casse-brise_1295.html

 http://dossiers.clicanoo.com/index.php?id_article=19112&id_mot=52&page=article